Accueil / Non classé / Arabophone, Francophone, Francophile ?

Arabophone, Francophone, Francophile ?

Arabophone, Francophone, Francophile ?

« Je veux que mon enfants sache parler arabe! »

Arabophone ou francophone ?

Beaucoup de parents inscrivent leurs enfants dans une « école arabe » pour en faire de « vrais » arabophones maitrisant la grammaire, la conjugaison,…

Tout d’abord, il convient de faire un premier constat. La majorité des Musulmans en France sont des francophones. Si pour certains d’entre nous, notre langue maternelle est un dialecte maghrébin, ce n’est pas le cas, ou très rarement, pour nos enfants. Ils sont toutes et tous, bel et bien, francophones et non arabophone.

Ils sont comme ceux qu’on appelait auparavant en arabe « Ajami » ou « adjami », ces Musulmans qui ont une langue maternelle autre que l’arabe comme d’illustres savants tels qu’Abu Hanifa, Al Ghazali et bien d’autres mais surtout comme la majorité des Musulmans d’aujourd’hui : turcs, malais, sahéliens,…

Être franc

Nous sommes, nous et nos enfants, des francophones.

Vouloir que son enfant soit arabophone est louable. Mais il faut être «franc ».

Comment peut-on espérer franchement qu’avec une à deux heures de cours d’arabe par semaine dans un monde francophone que nos enfants puissent devenir arabophones ?

Quelle« école arabe » peut promettre à des parents de faire de leurs enfants francophones des arabophones ?

L’échec est assuré avec toutes ses conséquences : des enfants frustrés, des parents mécontentés et des instituts décrédibilisés.

Arabophone ? Non …Arabophile ? Oui

Au sein de l’association Khalis, nous proposons que notre objectif soit de faire découvrir à des enfants francophones la langue arabe pour que chaque enfant puisse l’aimer, l’apprendre et se l’approprier comme partie intégrante de son identité. Chaque enfant doit être en capacité de « lire » seul nos Textes Sacrés, le Coran et les Hadiths du prophète, en langue arabe, c’est un droit fondamental.

C’est avec cette objectif que l’enfant pourra faire vivre la langue arabe dans son quotidien non pas comme un arabophone mais comme un arabophile ayant conscience de la sacralité, la beauté et la richesse de la langue arabe, langue du Coran et du Prophète.

Vous trouverez das le document joint les objectifs en termes de compétences que l’association Khalis se fixe pour les enfants qu’elle accompagne :Khalis-Decouvertes-Arabe-Competences

Top